À QUELS SEINS SE VOUER?

Poésie et dessin

IMG_3595.jpeg
« Contemplation »
Narcisa Puf
Dessin avec encre et fusain sur papier semi-transparent, 2020.

Aux gros qui débordent de tous corsages?
Ne sont-ils pas d’un autre âge
Il faut pour les porter de larges os
Prendre du D, c’est dur pour le dos.

La modération des moyens a bon goût
Mais l’ennui du milieu gagne tout.
La vitamine C est essentielle
Tous les fruits en contiennent grâce au ciel.

Les petits nichons sont mignons A ou B
Rien d’assommant dans les poids légers
Au creux de la main, ils tiennent bien au chaud
Et sont palpitants comme la gorge de l’oiseau.

Qu’est que cet abécédaire de corsetière?
Qu’a-t-on perdu dans cette croisière?

Mes sens aiment
La gougoutte de lait sucré
Le parfum de chair si subtile
Le grain de beauté si bien placé
La blanche peau qui bronze au soleil
Les mamelons irrésistibles, durs, léchés
Le va et vient de lui qui jouit entre les deux
Je deviens illettré, analphabète
Mon cœur ne balance plus
Ces seins que je vénère

Ils sont les siens

Abcdefghijjlmno

Pqrstuvwxxxxxxxxxxx

Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxooooo

Xxxxxxxxxxxxxxxxoooooooooooooooooo

Xxxoooooooooooooooooooiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Iiiiiiiiiiiiiiiaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Aaaoooooooooommmmmmm

Zzzzzzzzzzzzzzzzzz...

René Ducharme